jeudi 11 octobre 2012

Trois pas sous le Soleil

Il fait chaud.

Je marche à l'ombre des platanes, sur le bitume des flaques de chaleur.

Dans mes yeux les larmes de sécheresse, dans l'air les vibrations des insectes.

Au sol, la poussière tourbillonne et fait des ronds; ils s'élèvent et dansent à mes côtés.

Respire, monte et redescends. Telle est ma poitrine, telle est mon humeur.

Je marche et je pense, parfois je vis, rien n'est moins sûr que cette erreur : suis-je parce que je pense, ou pensé-je parce que je suis?

Et que se passerait-il si demain, je désirais m'arrêter?

Si demain, je disais "stop", et laissais là tout tomber?

Je m'en irai, sur cette route ou ailleurs, abandonnant derrière moi ces peaux mortes.

Adieu problèmes illusoires, adieu douleurs anciennes, place au vide.

A quoi bon, quand vous possédez déjà tout?
C'était là, sous mes yeux, et je n'avais rien vu.

Je ferai 3 pas, trois premiers pas, trois infimes déplacements à la surface du Soi.

"Et toi, que crois-tu qu'il se passerait, si tu prenais le temps d'être avec toi-même?" me demande cette voix... 







Continuerais-tu de courir?


3 commentaires:

  1. tu sembles faire du chemin, dis-nous où tu vas...

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. As tu pris le temps d'Etre avec Toi ...

    RépondreSupprimer

merci de poster ici vos irrévérencieux commentaires. Tout ce qui est révérencieux ne sera pas accepté, ainsi que tout ce qui est contraire aux valeurs de ce blog en général (allez, on va dire : "Valeurs Humanistes"). Après, pour le reste, j'adoooore polémiquer... (NB : les commentaires anonymes ne sont pas acceptés, prenez au moins un pseudo quoi!)