mardi 31 août 2010

Faute avouée, faut t'désavouer

Le Grand Chef regarde, observe, juge et sourit. Du haut de son perchoir, il sait que l'Heure de Vérité est proche. Il sait qu'il ne pourra pas empêcher la fin de l'Empire, trop d'ennemis, partout autour de lui, et si peu de troupes encore vaillantes... Pourtant, que n'avait-il pas sacrifié, pour occuper la position qui était la sienne en cet instant! Tous ces efforts, toutes ces souffrances, ces désillusions... Instant de vie gâchés, moments de joie partagés.
Non, il ne partirait pas sans combattre. Il était peut-être en mauvaise posture, mais pas encore vaincu. Et il allait leur faire payer...



----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Qui livre un plus rude combat que celui qui s'efforce de se vaincre soi-même?


"La vérité, c'est comme le caca dans la culotte que tu essaies de cacher, on finit toujours par en sentir l'odeur. Alors après, en plus de l'humiliation, toi qui a juré, nié, en plus de ça, tu es puni. Et c'est bien fait!"

Ainsi parlait tata Danielle aux garnements de sa classe de maternelle, lors de ses "séances d'éducation à la propreté et à la vie en société".

Et si ce n'était la chronologie, elle aurait très bien pu parler ainsi à M. Woerth Éric, ministre, de cette façon .

"Vilain garçon, méchant!  Pas beau, pas bien! C'est pas bien, ça, hein, Éric, de mentir, tu le sais hein?"
le fondement de la démocratie:la justice pour tous
Et de lui tirer les oreilles de fort belle façon, et de lui coller deux-trois taloches au bon endroit (parfois sainement éducatives on vous dit, les taloches...mais puisqu'on vous le dit!!).
Et pis de le fiche au piquet. Double peine? Non, pas quand on maintient "qu'on n'a pas fait de bêtises", devant toute la classe, et que la maîtresse elle retrouve les boules puantes dans ton cartable, éric!
Et le lance-pierres? Et la bombe à eau? Et les croche-pieds à tes camarades? Ca n'était pas toi aussi, peut-être? ARRÊTE TOUT DE SUITE DE MENTIR AUX FRANÇAIS, C'EST PAS BIEN!

" Ahhh l'éducation, jvous jure, ça n'est pas de tout repos! Ahh ben nan ma bonne dame, pensez-vous! Pas avec des parents pareils, pardi... tenez! Prenez le père : je croyais que c'était quelqu'un de bien  au début, tout le monde le pensait dans le quartier. Faut dire, il promettait des choses, il faisait beaucoup de bruit : "je m'en vais vous nettoyer tout ça au karcher, zallez-voir!". Il avait l'air actif, forcément ça fait bonne impression : on y a tous cru! Du coup, pensez donc, quand tout le monde s'est rendu compte que tout ça n'était qu'une façade, qu'en fait il faisait l'exact contraire de ce qu'il disait, et que forcément le fiston il valait pas mieux, pensez, éduqué selon les mêmes faux principes... vlan! Trop tard, il avait mal tourné, on s'en était même pas rendu compte nous autres! Quand à sa mère, jvous en parle même pas! Si c'est pas  une honte, des parents pareils!
Alors sûr, l'père il a tenté le tout pour l'tout, il a défendu l'fiston, pensez-vous il a bien fallu, mais ça n'a servi à rien, plus personne n'était dupe, vous pensez...et j'vous raconte même pas le reste! Mais bon, c'est pas l'sujet hein..."

Nous connaissons moins Maman que Papa Woerth
Quoiqu'il en soit, apparemment rien n'y fait, tirage d'oreilles, engueulades, fessée, mise au piquet...qu'est-ce qu'il lui reste, à la maîtresse, pour lui faire entendre raison au petit éric, et qu'il rentre enfin dans le droit chemin pavé des Vertus Sacrées de l'Ecole Républicaine?
Quand tout paraît fichu, quand c'est désespéré, il y a deux façons de faire : ou bien vous déclarez le gamin foutu, perdu corps et biens, irrécupérable. Ou alors vous faites comme moi, vous vous dites :"tain! c'est pas possib', il doit y avoir moyen de le sauver, le minot!" Et vous creusez.

Et vous exhumez ce qui se fait de mieux en matière d'éducation, pardon d'Education : l'internat spécialisé. Ben oui!! pourquoi ne pas prendre les bonnes idées là où elles se trouvent? Du pragmatisme, que diable! de l'innovation, de l'audace! Eric, viens ici, et rentre là-dedans. Tu vas voir, c'est pour ton bien. Et arrête de chialer, c'est pas une douche glacée par-ci, un coup de fouet par là qui va te tuer, après ce que tu as fait... comprends bien, éricounet : c'est ou ça, ou la taule. Sans parler de la suppression des allocs à ta maman, tu voudrais pas ça aussi, non? Passque là, tu mets tout le monde, mais alors vraiment tout le monde dans la merd l'embarras, tu comprends?
 Tes petits camarades n'arrivent plus à travailler sereinement, tu perturbes de plus en plus la classe, et ce sont les résultats de tout le monde qui s'en ressentent...On s'était dit, bon, deux mois de vacances, et hop! ça ira mieux, tout ça sera oublié mais vois-tu les faits Français sont têtus...et toi aussi, tu continues!

Le silence est d'or..et tu as été trop gourmand!
Mettons-y un terme, Éric. Et vite.
Vite, avant que même Papa en ait marre, de toi. Ohhh si, ne dis pas non, ça s'est déjà vu! Tu crois quoi? Que tu es le premier qui fait ce genres de choses? Que tu es invincible, que Papa ne te lâchera jamais? C'est vrai qu'il t'aime encore, qu'il a de l'estime pour toi , même qu'il a besoin de toi mais tu sais : rien n'est éternel.
Surtout pas dans la cour des Grands, là où tu voulais jouer.
Là ou tu t'es cassé la figure. Garnement!

Qui sait, jusqu'ou serais-tu prêt à aller, si nous n'y mettions pas le holà?

5 commentaires:

  1. Merci mon fils ^^ (vous pourriez être mon père mais la Bonne Éducation n'a pas d'âge, vous savez ça cher coucou!)

    RépondreSupprimer
  2. Merveilleux portrait très ressemblant de Ségolène Sarkoyale, bOOOuuuu ça fait frémir!!!

    L'on pourrait éventuellement envisager une probable, mais difficilement applicable, baisse des allocations de la maman, mais nous subhodorons que çe n'est pas ainsi que nous enrayerons la crise, tout en faisant perdre des marchés, donc un sacré paquet de points de croissance au baromètre de l'IFOP, tout ça dans un monde en mouvement et qui bouge sacrément, le fiéffé connard.
    (Nonobstant le fait que la vieille s'appele bettencourt et qu'il est carrément inhumain de laisser une personne âgée dépourvue de la moindre petite pension, enfin... tout de même...)

    RépondreSupprimer
  3. Balle de menteur

    Que celui qui n’a jamais trompé personne trempe son pain dans ce bol ! Pas de bol !
    Ah ah ah !!! Juste un ras-le-bol, camarades !
    Parce que nous mentons même quand nous n’avons aucune raison de mentir.
    En se disant que le mensonge c’est le B.A.BA du débat politique.
    Le bluff est nécessaire parce qu’il n’y a pas de politique sans surenchères.

    Que s’est-il passé à l’UMP lors de cette université automne-été ?
    On dirait qu’ils ont oublié la crise et occulté tout ce qui les divise.
    Comment vous le dire sans vous le dire tout en vous le disant :
    Ce qui nous dérange, ce n’est pas qu’ils nous mentent
    Mais qu’ils se mentent entre eux…c’est très étrange comme sentiment.

    http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20de%20menteur

    oh les mecs ! On freine les conneries, je vous croyais plus professionnels!

    RépondreSupprimer
  4. @ mike : je suggère une solution à la "soleil vert" pour mémé Bettencourt (je suis pratiquement sûr que tu y avais pensé aussi!) Restons humains que diable, elle est outrée, elle souffre: Abrégeons tout ça.

    @tueursnet : je vais la faire sérieux pour une fois (ça me changera!)c'est vrai qu'il y aurait tant à dire sur les politiques en général et la Politique en particulier, surtout celle du XXIème siècle...mais le problème est que ceux qui sont aux manettes (s'il y en a, parce que des fois on se demande..)se sont fait élire sur une ultime promesse. Celle que "tout allait changer". Et la déception aura été à la mesure de la trahison (trahison dont, soi-dit en passant, ni vous ni moi n'étions dupes sur la probabilité qu'elle survienne tôt ou tard, il suffisait de regarder la binette de tueur du Sarkopathe). Et les lendemains qui déchantent amènent souvent les pires extrêmes au pouvoir (c'est ce qui me gêne le plus, à vrai dire, pour 2012).

    J'espère que cette "France d'après-demain" ne sera pas pire que celle d'aujourd'hui, mais j'en doute. Hélas, trois fois hélas!

    RépondreSupprimer

merci de poster ici vos irrévérencieux commentaires. Tout ce qui est révérencieux ne sera pas accepté, ainsi que tout ce qui est contraire aux valeurs de ce blog en général (allez, on va dire : "Valeurs Humanistes"). Après, pour le reste, j'adoooore polémiquer... (NB : les commentaires anonymes ne sont pas acceptés, prenez au moins un pseudo quoi!)